"Collecte" du terroir

Publié le par Charlotte

Voilà bien longtemps que je n'avais pris mon clavier pour griffonner quelques notes. Bonne nouvelle, j'ai enfin trouvé la fonction Modifier votre blog, ce qui m'a permis d'améliorer la présentation des derniers articles, bâclés bêtement pour répondre à un "Maman, j'ai fini, tu viens?". Tout en essuyant les frimousses pleines de chocolat, Marcus et moi pensions à un autre projet qui ne prendrait sa vraie dimension qu'avec la coopération de comédiens ou de conteurs. Il s'agit d'aller à la rencontre de personnalités du terroir ("Terroir" : le Petit Robert indique : "Région rurale, provinciale, considérée comme influant sur ses habitants" ; le terme me semble mieux approprié que "territoire", qui lui, porte une dimension politique, juridique, et qui marque l'appropriation exclusive. C'était la minute culturelle de Charlotte). Donc, à la rencontre de personnalités du terroir, personnalités marquées par cette terre de rocailles, grottes et dolmens, cette terre de sources et de ruisseaux, cette terre aussi riche en fruits et autres saveurs éblouissantes. Les inviter à raconter leurs souvenirs, les contes et légendes entendus, les croyances et superstitions... Là encore, l'idée des portraits photographiques et du recueil s'impose naturellement, mais aussi celle de mettre en récit puis en scène, porter au regard et à l'oreille.
Je pense à l'instant à deux copains dessinateurs croisés à Vitry : mais oui, pourquoi pas un dessinateur ? Plutôt que de photographier celui qui raconte, seul, il saurait tracer son portrait et en outre les ambiances créées par les mots, le déroulement d'une histoire dont les personnages sont disparus... ou mythiques.
Ce type de projet s'appelle, il me semble, une collecte. Un peu comme une cueillette. Les deux mots viennent d'ailleurs du même verbe latin colligere signifiant "placer ensemble", dit encore le Robert, je trouve ça très joli. Oui oui, c'est vrai, Marcus s'étant absenté, je passe ma soirée avec Robert !

Publié dans ça se construit

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article